Revues THEMA

Cette troisième monographie de la série Héritage Théma nous parle de notre histoire, alors que les moulins à eau et à vent agitaient leurs ailes dans le paysage mauricien.

Certes, ces moulins ont disparu, mais cet ouvrage les rappelle à notre mémoire, ainsi que ceux qui les ont bâtis, les ont fait fonctionner, permettant ainsi à notre jeune colonie de prospérer.

Lentement, ils ont été érigés et ont permis aux colons venus de France de faire moudre le grain cultivé durement, d’en récolter la farine moulue et de faire cuire le pain quotidien, base de notre alimentation.

Dans cet ouvrage collectif, rédigé par huit auteurs bénévoles, nous apprenons le fonctionnement des moulins, leur complexité, nous y découvrons aussi les devoirs et obligations qui régissaient leur développement et leur utilisation.

Le moulin banal prend vie, anime les collectivités, point de ralliement où l’on se rencontre, où l’on échange les dernières nouvelles.

Lentement, le territoire se développe, s’étend, de bourg il devient village. La population augmente, la demande de farine se fait plus pressante, le moulin s’adapte. Pour répondre à la croissance de notre territoire, il se diversifie offrant outre la mouture du grain, le cardage de la laine, et plus tard, il se transforme en moulin à bois.

Un matin, le moulin s’est tu. Ces ailes ne battaient plus le vent. Dans la ville lointaine, les meuneries mécaniques étaient nées, offrant aux habitants la rapidité, la quantité, le coût plus avantageux. C’est la lente agonie du moulin à farine, celui qui nous a servi depuis le début de notre colonie et qui a permis notre survivance.

Le paysage change peu à peu. Le moulin est devenu désuet et on l’oublie, le laissant souvent dépérir au gré des saisons.

Aujourd’hui, il ne reste que très peu de moulins encore debout. Ce sont des vestiges d’une autre époque, dont nous découvrons encore les ruines, ou une plaque commémorative nous rappelant que, jadis, là il y avait un moulin.

Du grain à la farine. Les moulins de la Mauricie, 1634-1850, parle de notre histoire, de nos meuniers, de notre vie. Laissons-nous emporter par les récits que nous livrent ses auteurs, et peut-être entendrons-nous les ailes des moulins battre le vent et animer l’eau des ruisseaux et rivières…

Meunier, tu dors… ton moulin va trop vite, Meunier, tu dors, ton moulin bat trop fort…

Coût: 25.00$ (des frais additionels de livraison s'appliquent)

   Théma III : Table des matières

Page couverture Tréma IIDans ce second numéro de Théma, intitulé De la forêt au papier, la Société de généalogie du Grand Trois-Rivières invite le lecteur à revisiter cette époque où l'arbre bruissait encore près des maisons et, lentement, revenir en arrière, et se rapprochant de l'époque moderne qui nous impose une distance face à la forêt mauricienne. Cette forêt qui jadis a fait vivre notre population et qui lentement s'éloigne, s'amenuise, s'affaiblit.

À travers les textes d'un collectif d'auteurs bénévoles, membres et non membre de notre Société de généalogie, qui se sont associés au projet, à travers aussi leur vision personnelle de la Mauricie forestière, nous découvrons la forêt mauricienne, ses artisans, ses exploitants. Nous rencontrons des familles qui ont non seulement travaillé en forêt, mais qui l'ont habitée.

 

Coût: 20.00$ (des frais additionels de livraison s'appliquent)

 

   Théma II : Table des matières

Dans ce premier numéro Héritage-Théma, la Société de généalogie du Grand Trois-Rivières a voulu, révéler le fleuve qui anime la Mauricie et ses villages côtiers, en relever l'histoire ancienne et récente à travers les hommes qui l'ont affronté depuis plusieurs siècles. Cet ouvrage brosse un portrait général de la découverte du fleuve par les premiers Européens à venir en terre de Nouvelle-France. En traversant les époques, nous détaillons l'évolution des moyens de navigation, des navires, des cartes marines et de l'impact de ces progrès sur la consolidation de la société mauricienne. Puis le XIXe siècle se révèle, plus agressif, plus déterminé à conquérir par la technologie naissante les eaux du fleuve: c'est l'époque des steamboats et de l'émergence de la construction navale en Mauricie. C'est également l'avènement du port de Trois-Rivières, lequel jouera un rôle majeur dans le développement maritime de la Mauricie. 

 

Coût: 10.00$ (des frais additionels de livraison s'appliquent)

 

Théma I : Table des matières