Les conférences offertes par la Société de généalogie du Grand Trois-Rivières (SGGTR) sont gratuites et se tiennent dans les locaux de la Société, 100 rue de la Mairie à Trois-Rivières.

Nous vous demandons cependant de vous inscrire à l'avance, en mentionnant votre nom et votre numéro de téléphone par l'une des méthodes suivantes:

Photos 4 familles

 


mercredi 20 septembre, 13h30, avec Michèle Gélinas

Elles se prénomment Angèle, Élisabeth, Geneviève, Hannah, Josephte, Julie, Marie... et habitent au nord du lac Saint-Pierre de façon permanente ou passagère. Elles ont vécu entre la Conquête (1763) et la Confédération (1867). Et elles ont dérangé. Pères et mères, frères et sœurs, maris et enfants, amis et voisins, hommes d'Église et hommes de loi ont écarquillé les yeux devant leurs agissements. De l'insou- mise épousant son prétendant malgré l'interdiction paternelle à la criminelle infanticide, l'éventail de comportements hors norme de ces femmes est étendu et leurs histoires sont captivantes.

Michèle Gélinas est professeure d’histoire au Cégep de Maisonneuve, à Montréal, et auteure de quatre livres portant sur la région, dont elle est originaire, et y a effectué beaucoup de recherches. 

 

 

mercredi 11 octobre, 13h30, avec Sergine Desjardins

Lors de la rédaction de son roman historique Isa (en deux tomes), Madame Desjardins a eu l’occasion de s’intéresser à l’épidémie de lèpre qui a affligé le nord-est du Nouveau-Brunswick en 1844. Elle nous fait donc découvrir les affres vécues par ces affligés qui se sont initialement vus bannis sur l’île de Sheldrake. Les lépreux seront éventuellement libérés de l’île maudite et sont transférés dans une léproserie à Traca- die. Croyant d’abord s’y faire soigner et peut-être y guérir, ils auront la mauvaise surprise de voir leur médecin, le docteur Labrecque être démis de ses fonctions. Ce dernier est accusé d’avoir enfermé des personnes non atteintes de la lèpre afin de pouvoir faire croire qu’ils les avaient guéris.

Sergine Desjardins est romancière et essayiste. Elle a publié, entre autres, les romans historiques sur son ancêtre, la fille du Roy Marie Major et sur Robertine Barry, la première femme journaliste canadienne- française. Elle est la récipiendaire de nombreux prix littéraires. 

 

 

mercredi 15 novembre, 9h30, avec Claude Crégheur

S’il est une histoire qui est absente de nos livres d’histoire, c’est bien l’apport d’une population allemande venue s’établir au Canada particulièrement au XVIIIe siècle. Différentes raisons ont amené ces gens à venir prendre racine chez-nous, au Québec, mais la contribution militaire a été la plus importante. Une présentation des différentes vagues d’immigration au Québec et leur installation en Mauricie, que ce soit dans la grande région de Trois-Rivières, Batiscan, Champlain ou sur la rive sud du fleuve.

Claude Crégheur s’intéresse depuis toujours à la généalogie et à l’histoire de par l’origine de son patrony- me. Quarante-cinq années de recherches l’ont amené à relier la petite histoire à la grande histoire sou- vent semée d’embûches, d’erreurs et de faussetés. 

 

 

mercredi 6 décembre, 13h30, avec Roger Barrette

Géant politique du XXe siècle, pourquoi De Gaulle s’est-il intéressé aux Canadiens français? Que sait-on de ses trois visites au Québec? Quelle était la signification de son fameux « Vive le Québec libre ! » ? Cet- te conférence jette également un regard inédit sur les origines de la diplomatie québécoise et sur les ini- tiatives originales prises par les présidents français pour répondre à la volonté des gouvernements qué- bécois de consolider le fait français au Québec et d’étendre la coopération franco-québécoise à tous les domaines.

Juge du travail à la retraite, Roger Barrette est aussi historien et généalogiste. Il a enseigné à l’UQTR, à l’UL et à l’ÉNAP. Il a été président national de l’Association Québec-France et président de la Société his- torique de Québec. Il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages et articles, notamment, de biographies pa- rues dans le Dictionnaire biographique du Canada ainsi que trois livres sur l’histoire des Barrette de Fran- ce et du Québec.